Passer au contenu

Le meilleur batteur Stephen Perkins emballe des micros TELEFUNKEN

La fondatrice de Jane's Addiction organise le « Perkins Palace » et des visites

Sur la photo, Stephen Perkins avec sa batterie et ses micros et écouteurs TELEFUNKEN. Photo de David Goggin
Sur la photo, Stephen Perkins avec sa batterie et ses micros et écouteurs TELEFUNKEN. Photo de David Goggin

Los Angeles, CA, juillet 2019 – Le studio centré sur la batterie de Stephen Perkins à Los Angeles est le rêve d'un percussionniste qu'il appelle modestement sa « palette colorée ». Complet avec des tam-tams de pratiquement toutes les tailles et profondeurs, des caisses claires et des kicks, des cymbales, des gongs et des plaques de fer suspendues, son assemblage est entièrement capturé avec le pack de batterie DC-7 de TELEFUNKEN aux côtés de plusieurs paires d'écouteurs à isolation THP-29.

« J'ai presque tous les sons et toutes les couleurs auxquels vous pouvez penser », dit Perkins. « De haut en bas, de pointu à terne. Et pour micro, c'est toute une expérience pour mon ingénieur du son, Rob Gage, car lorsque je suis assis derrière le kit, j'utilise chaque batterie. Certains deviennent bruyants, d'autres silencieux, d'autres ressortent comme un pouce endolori, d'autres se mélangent.

Perkins joue actuellement son kit monstre avec Jane's Addiction et le groupe Hellflower. Après la dissolution de Jane's Addiction, Perkins a continué à jouer avec le leader Perry Farrell dans Porno for Pyros. Il a également un projet solo appelé Banyan, et dans les années 1990, il a participé à Lil' Pit avec Mike Watt.

En tant que percussionniste, il a travaillé avec Rage Against the Machine, les Red Hot Chili Peppers, Nine Inch Nails et Suicidal Tendencies, parmi de nombreux autres projets radio et vidéo.

L'ingénieur de Perkins, Rob Seifert Gage, est ingénieur/producteur depuis 1985 et est largement respecté pour son travail avec Porno for PYROS, Wyclef Jean, le saxophoniste Gerald Albright, Mike Watt, Angels Cut, eels et Los Amigos Invisibles, entre autres. .

Stephen Perkins est vu avec sa grosse caisse et son microphone dynamique TELEFUNKEN M82. Photo de David Goggin.

« Je veux capturer le coup de poing et l'articulation du batteur qui frappe la tête, mais je ne veux pas de ce son plastique et dur », poursuit Perkins. «Je veux que le son de l'attaque, puis l'oreiller après, capture ce bas de gamme et m'assure également qu'il reste suffisamment d'espace pour les autres instruments. Un excellent microphone et une excellente performance - c'est l'union, c'est le gel. "

En plus d'enregistrer de nombreux projets dans son studio, il anime également "Live at Perkins' Palace" pour la station YoRadio App, dans laquelle il invite des amis à discuter, jouer et parler. Le studio s'articule autour d'un Universal Apollo 8x, ainsi que d'une gamme de micros et d'écouteurs TELEFUNKEN.

« Il y a quatre paires d'écouteurs d'isolement ici, donc tout le monde dans le groupe entend exactement le même mix », explique-t-il. «De superbes haut-parleurs dans ces écouteurs, et l'isolement est merveilleux parce que je peux jouer de la batterie et entendre ce qu'est le mix dans mes oreilles, pas seulement ce que fait la pièce. Ils sont légers, ils sont confortables, la coupe réelle s'adapte à toute mon oreille et ils sont également agréables pour simplement écouter de la musique tranquillement.

Le kit de batterie de microphone DC-7 de TELEFUNKEN comprend le micro de grosse caisse dynamique M82, une paire de cardioïdes M60 FET assortis pour les cymbales et les overheads, et quatre micros dynamiques supplémentaires pour la caisse claire, les toms et autres instruments de percussion.

« Je joue de la batterie depuis l'âge de huit ans », conclut Perkins. « Telefunken a changé le monde de l'enregistrement il y a tant d'années, et ils évoluent continuellement. Il y a une quête de précision, une quête de perfection. Ils essaient toujours de prévoir la suite, tout en honorant la technologie d'antan, car elle a fait ses preuves. Ils se soucient vraiment de la musique et des meilleures façons de la capturer.