Passer au contenu

Phish se réunit — Avec les micros de scène TELEFUNKEN USA M 80

Les fans de Jam Band voient leurs premiers spectacles en 4 ans et demi

Phish est photographié au Hampton Coliseum de Virginie. Photo de Yuki Fishman.

Hampton, Virginie, mars 2009 — Pour la première fois en 4 ans et demi, le groupe de jam de tous les temps américain Phish s'est réuni pour trois concerts au Hampton Coliseum de Hampton, en Virginie. Sur scène avec Phish se trouvaient les nouveaux microphones dynamiques M 1 de TELEFUNKEN USA. Les micros dynamiques de scène et de studio sont de nouveaux modèles de la société réputée pour ses recréations classiques des microphones vintage les plus appréciés de l'industrie musicale.

« Nous avons eu les M 80 en répétition pour les spectacles de Hampton », a expliqué le mélangeur de façade Garry Brown. « La première chose que nous avons remarquée, c'est que nous avions un gain supplémentaire de 8 à 10 dB dans le système de contrôle par rapport aux micros de scène précédents que nous utilisions. Les voix sont devenues très concentrées et se sont contentées de percer tout au long du mix.

Phish est connu pour son improvisation musicale, ses jam sessions prolongées, son exploration de la musique parmi divers genres et ses fans ardemment fidèles. Formé à l'Université du Vermont en 1983, les quatre membres du groupe ont joué ensemble pendant plus de 20 ans avant de se séparer en août 2004. Pour les concerts de retrouvailles et la tournée estivale à venir, Phish fait des enregistrements multipistes de chaque spectacle, libérant des mixages stéréo sur le site Internet du groupe.

Brown poursuit : « La mise au point du M 80 et le rejet du micro étaient incroyables. Pour moi à FOH, le son de guitare de Trey Anastasio était une combinaison 50/50 de ses micros voix et guitare. Cela a radicalement changé. Évidemment, la voix va avoir une certaine présence dans le son de la guitare, mais maintenant je suis libre de créer le son de la guitare dont j'ai besoin pour le mix.

Conçu pour une utilisation sur scène et en studio, le M 80 offre des performances exceptionnelles dans un boîtier robuste capable de résister aux rigueurs de la route. Un rejet supérieur du Larsen, une réponse en fréquence détaillée et équilibrée et un son doux et présent se combinent pour un micro excellent pour le chant, les guitares électriques, la batterie et pratiquement toutes les autres sources de signaux.

« Les membres du groupe sont très dynamiques dans leur voix », dit Brown, « et ils se fondent dans le contexte de ce qu'ils entendent, ce qui signifie qu'ils chantent doucement ou qu'ils reculent du micro. Obtenir un bon son cohérent peut être difficile, mais je pense qu'après avoir fait les 3 premiers concerts après leurs retrouvailles, nous avons pris la bonne décision en choisissant le M 80. Bruno, notre mixeur de retour, est tellement plus à l'aise avec la marge disponible. le micro lui a donné, plus le rejet qu'ils ont donné, a aidé à resserrer le son.

Le mixeur de retour Mark "Bruno" Bradley a ajouté: "Le M 80 est fort, lisse, serré et dans votre visage. Ils semblent assez lourds et durables, peut-être agricoles, comme un tracteur. C'est formidable de voir Telefunken sortir un vrai microphone d'ouvrier — j'adore ce micro !

Le modèle de captage directionnel M80 et la large réponse en fréquence donnent un microphone qui offre un mélange idéal de fonctionnalité, d'isolation et d'un son particulièrement agréable. Le micro est soniquement ouvert, nécessitant peu ou pas d'égaliseur pour s'intégrer dans un mix en direct ou enregistré. L'effet de proximité minimal donne au microphone une présence douce et équilibrée qui n'est ni bruyante ni accablante.

Le M 80 combine une bobine acoustique de faible masse avec une membrane Mylar extrêmement fine et un transformateur de sortie élévateur de haute qualité. Sa conception extrêmement robuste est conçue pour résister à de graves abus de performances, tandis que sa finition caoutchoutée noire, son badge Telefunken encastré et sa grille de tête chromée lui confèrent le look Telefunken classique.

Garry Brown a résumé son évaluation du M 80 : « Sur la chanson « Lawnboy », lorsque Page s'est présenté avec son micro, l'utilisant comme un ordinateur de poche, je n'ai remarqué aucun bruit de manipulation, mais le plus important était à quel point son la voix a retenti. C'était épais et riche, un son très serré, aucun effet de proximité - c'était juste stellaire. Inutile de dire que nous en avons maintenant acheté huit.