Passer au contenu

Noel White choisit TELEFUNKEN pour Hudson Street Sound

Utilisation également du nouveau kit de micro DD5 en tant que technicien de batterie en tournée

Sur la photo à Hudson Street Sound à Annapolis tenant des micros TELEFUNKEN M-260, les propriétaires de studio (LR) Noel White et Frank Marshand.

Annapolis, MD, mai 2014 — Le copropriétaire du studio et technicien de batterie Noel White a adopté les microphones TELEFUNKEN pour ses sessions d'enregistrement et pour sa sonorisation en direct en tant que technologie de batterie populaire et mixeur de moniteurs intra-auriculaires. La gamme de micros de White comprend une paire assortie de micros à condensateur à large diaphragme AR-51, quatre micros à petit diaphragme M-260 et une gamme de microphones dynamiques, y compris le nouveau pack de micros de batterie TELEFUNKEN DD5.

« Dans cette ère numérique, nous devons faire face à un haut de gamme qui peut parfois devenir cassant et dur », explique White. « Tout dépend de la source et avec les Telefunken M-260, tout ce qui est au-dessus de 5K sonne mieux. Hi-hat, piano, guitare acoustique, etc., ils sonnent tous très bien. Avec ces micros, vous gagnez beaucoup de temps : amenez-les là où vous le souhaitez et vous êtes en affaires.

En plus de son travail en tant que technicien de batterie, White est également responsable des mixages de retours intra-auriculaires des meilleurs batteurs, ce qui est crucial pour les performances exigeantes avec les principaux artistes de la scène. En tant que batteur lui-même, White est particulièrement sensible aux besoins du batteur. Un bon micro et un bon monitoring intra-auriculaire s'avèrent être une source d'inspiration pour le rôle exigeant du batteur.

"Les batteurs et moi en parlons tout le temps", poursuit White. « La surveillance doit sonner très bien. Même le saignement doit sonner bien. Et avec le package de batterie dynamique de Telefunken, cela ressemble presque à un joli son de gate, car le rejet de ces microphones est si bon. Vous pouvez simplement laisser le mélange grand ouvert, il est toujours aéré et agréable, et cela ne gêne pas. Vous n'avez même pas besoin de le fermer. Ainsi, au moment où vous allumez tout, l'ensemble du package fonctionne vraiment, vraiment. Je ne saurais en dire assez sur ces micros. Ils facilitent mon travail.

White aime également travailler avec une paire assortie de microphones à condensateur à large diaphragme AR-51 de TELEFUNKEN. "Je les utilise pour tout, ces micros sont tellement chauds", remarque-t-il. « Si quelqu'un a une voix cassante ou est un peu strident dans les aigus, l'AR-51 s'en charge. Les aigus sont presque soyeux, ils sonnent très bien. Et pour le prix, au lieu d'avoir un micro, procurez-vous cette paire assortie et partez de là.

À Hudson Street Sound, White décrit la vie en studio. « Les groupes viennent ici parce qu'ils aiment travailler vite et qu'ils n'ont pas trop à se soucier de la superposition. Il s'agit de la beauté de réunir cinq personnes dans une pièce et de toute la magie qui se produit lorsqu'elles partagent les mêmes idées pour créer une chanson. Nous faisons probablement quatre disques par mois ici. Nous nous amusons beaucoup à être créatifs et à ne pas trop nous soucier de l'industrie de la musique, juste à faire de la musique.

Et une note finale sur TELEFUNKEN. « Tout doit être invisible sauf l'instrument et le musicien, en ce qui me concerne, et c'est ce qui se passe avec ces micros. "

Hudson Street Sound se compose d'une salle de 1200 pieds carrés avec des plafonds de 16 pieds et de deux salles iso. Comprend une variété de claviers, de batteries et d'amplis vintage, ainsi que le piano à queue Yamaha C5. Le bureau est une console Jim Gamble HC40 faite à la main, anciennement chez Fillmore West.

Pour en savoir plus : www.hudsonstreetsound.com