Passer au contenu

Kenji Nakai achète une paire assortie de TELEFUNKEN AR-51

Micros à tube à large membrane pour le projet Kenji Sano Solo

Los Angeles, Californie, juin 2010 – Avant de se lancer dans le projet solo tant attendu de Kenji Sano, l'ingénieur du son Kenji Nakai a acheté une paire assortie de nouveaux microphones TELEFUNKEN Elektroakustik AR-51. Nakai, qui est arrivé aux États-Unis en 1990 et a travaillé avec des artistes tels que Red Hot Chili Pepper, Céline Dion et Tom Petty, a choisi l'AR-51 pour sa polyvalence dans un large éventail d'applications d'enregistrement.

"Je voulais un nouveau microphone qui possède certaines des propriétés du Telefunken Ela M 251 classique", a expliqué Nakai, qui est un conférencier invité fréquent dans son Japon natal. "Le nouveau AR-51 est un microphone phénoménal et c'est vraiment un Telefunken, alors j'ai tenté ma chance et j'avais raison."

Kenji Sano, qui a joué de la basse dans le groupe hawaïen respecté Kalapana pendant 30 ans, est également l'un des producteurs les plus populaires du Japon. Pour son premier projet solo, le bassiste a réuni un groupe de musiciens de premier plan, dont les batteurs Gregg Bissonette et Alex Acuna, les guitaristes Jay Gradon et David T. Walker et le chanteur Bill Champlin.

"J'ai d'abord utilisé l'AR-51 pour le chant principal et j'ai trouvé que c'était un excellent micro", a fait remarquer Nakai. « Il capture magnifiquement les nuances et les détails de la voix et le son que vous obtenez est très facile à gérer lorsque vous venez de mixer. Toutes les informations sont là, vous êtes donc libre de travailler avec votre égaliseur et votre compression préférés. J'ai également utilisé les AR-51 comme une paire de Blumlein pour un chœur et j'ai obtenu un équilibre parfait entre les voix directes et le son de l'église. Pas trop spacieux, pas dans votre visage, c'était exactement la bonne combinaison.

Le nouveau TELEFUNKEN RFT AR-51 utilise un tube vintage New Old Stock (NOS) et une carte de circuit conçue pour une gestion supérieure du courant, permettant à l'amplificateur d'avoir un accès complet à la "puissance à la demande" nécessaire pour les informations de basse fréquence et transitoires. Le même transformateur de sortie fabriqué en Europe est inclus dans chaque ELA M 251 E construit depuis 1960.

"J'ai également utilisé les AR-51 comme frais généraux de tambour et l'image panoramique est très précise", a ajouté Nakai. « Il y a un haut de gamme agréable et croustillant, mais il n'est pas trop brillant. Il n'y a pas de bosses ou de creux de fréquence artificiels et la réponse des basses est très naturelle, se mélangeant facilement avec les différents micros rapprochés. Dans l'ensemble, l'AR-51 a la polyvalence nécessaire pour capturer une large gamme d'instruments avec la plus haute qualité.

Le projet solo de Kenji Sano est en cours d'enregistrement aux studios d'enregistrement Westlake, Conway Recording Studios et à Threshold Sound.