Passer au contenu

Steven Miller choisit Telefunken USA pour Dave Matthews Band

Sur la photo aux Haunted Hollow Studios de Dave Matthews, l'ingénieur Steven Miller avec le microphone à tube à large diaphragme Telefunken USA RFT M16 MkII.

Charlottesville, VA, février 2007 – L'ingénieur et producteur Steven Miller a choisi une paire de microphones RFT M16 MkII de Telefunken USA pour l'enregistrement du prochain album studio du Dave Matthews Band. Séquestré au studio de Matthew en Virginie, le groupe a suivi la suite de l'album à succès de 2005, "Stand Up".

« Je connais le fondateur de Telefunken USA, Toni Fishman, depuis qu'il a créé l'entreprise il y a six ans », se souvient Miller. "Je l'ai rencontré à Ocean Way Recording alors qu'il travaillait avec Allen Sides pour rechercher la recréation de microphones prisés de la vaste collection d'Allen."

Depuis lors, Fishman et son équipe ont rétro-conçu et recréé certains des microphones les plus précieux de l'industrie, y compris leurs Ela M 250, U 47M et le rare et légendaire Ela M 270 stéréo. Le M16 MkII fait partie d'une nouvelle gamme de produits abordables microphones qui recréent fidèlement le légendaire son Telefunken vintage. Le microphone est doté d'une capsule dorée à contact central à double face et du même tube vintage utilisé dans le Telefunken Ela M 251.

« Avant de commencer à enregistrer, j'ai passé en revue tous les micros que nous avions, y compris des micros très rares de la collection de Dave », a expliqué Miller. « Mais quand j'ai installé la paire de M16 comme micros d'ambiance, c'était le son parfait. Moins d'éclaboussures de cymbale, plus de graves et un fond qui fonctionnait exactement comme je le voulais dans cette pièce. J'ai tout de suite su que je l'avais.

Après avoir terminé quatre morceaux avec la paire assortie stéréo Telefunken USA, Miller a amené le groupe pour la lecture. "Il y avait un morceau qui avait vraiment besoin d'un son de batterie rock", poursuit-il, "et quand j'ai évoqué le son de ces deux micros, le groupe a été étonné du son que nous avons obtenu dans leur studio. « Whoa, qu'est-ce que c'est ? Comment cela s'est-il transformé en un son rock', ont-ils demandé. J'ai fait remarquer dans la pièce les deux micros - ce qui a fini par me donner environ 80% du son total que je voulais pour l'enregistrement.