Passer au contenu

Histoire & Origine de TELEFUNKEN

TÉLÉFUNKEN Elektroakustik est né du désir de développer des pièces de restauration pour certains des microphones à tube à vide vintage les plus prisés au monde, et à son tour, de préserver leur héritage. Maintenant en production depuis plus de deux décennies, la série Diamond se compose des versions les plus précises sur le plan historique d'une poignée des microphones les plus recherchés jamais fabriqués. L'histoire de ces microphones est unique dans la façon dont ils sont connectés entre trois des microphones les plus remarquables fabricants de tous les temps : AKG, Neumann et TELEFUNKEN. 

 

Le nom TELEFUNKEN remonte à 1903. La société a commencé comme une joint-venture entre Siemens & Halske et AEG (Allgemeine-Elektrizitãts-Gesellschaft, ou General Electric Company). Siemens & Halske était occupé à développer la communication sans fil pour l'armée allemande, tandis qu'AEG le faisait pour la marine impériale allemande. Lorsqu'un différend concernant des brevets est survenu, l'empereur allemand Kaiser Wilhelm II a exhorté les deux groupes à unir leurs efforts, et la société commune TELEFUNKEN est née. Le préfixe "tele-" vient du mot latin pour distance, et "funken" est le mot allemand pour étincelle, ou pour faire fonctionner une étincelle électrique. Tout au long des années 1900, TELEFUNKEN a dominé l'industrie technologique mondiale avec un certain nombre d'entreprises, notamment des communications radio sans fil, des téléviseurs, des caméras vidéo électroniques, des tubes à vide, des préamplificateurs, des microphones, etc.   

La société Neumann a commencé en 1928 avec l'avènement du CMV 3, communément appelé microphone Neumann Bottle. Il s'agissait du premier microphone à condensateur produit en masse au monde, un véritable exploit à l'époque. Le CMV 3 comportait la capsule omnidirectionnelle M1. En 1932, Neumann a présenté le CMV 3A, doté de têtes de capsule interchangeables, y compris une version cardioïde connue sous le nom de capsule M7. À l'époque, Neumann avait un accord de distribution mondiale avec TELEFUNKEN GmbH, car TELEFUNKEN avait déjà établi un puissant réseau de distribution mondial. Tous les microphones vendus pour la diffusion ou pour l'exportation portaient le logo en forme de diamant TELEFUNKEN, tandis que les produits nationaux portaient le logo Neumann. 

En 1947, Georg Neumann a publié ce qui pourrait être considéré comme sa plus grande contribution au monde de l'enregistrement moderne, le U47. La conception découlait des éléments dont il disposait à l'époque, incorporant la capsule M7 qui avait été développée pour être utilisée dans le CMV 3A, un tube à vide en acier TELEFUNKEN VF14M disponible via les surplus militaires et un transformateur de sortie BV8 enroulé sur mesure. Le microphone U47 a pris d'assaut le monde de la diffusion et de l'enregistrement, en particulier en Amérique du Nord, où les microphones à ruban plus sombres et moins détaillés étaient les plus courants. La haute fidélité inédite et la richesse des détails du microphone U47 sont devenues la nouvelle norme.

TELEFUNKEN a assuré la distribution mondiale du microphone U47 depuis sa sortie en 1947 jusqu'en 1958, lorsque Neumann a établi son propre réseau de distribution. Par conséquent, tous les microphones U47 et U48 qui ont été exportés au cours de cette période arboraient l'insigne du logo en diamant TELEFUNKEN. A partir de 1958, il n'y a plus de lien entre les marques Neumann et TELEFUNKEN. On estime qu'il y avait environ 5,000 47 UXNUMX fabriqués, y compris les versions à corps long et court.  

Le U47 n'étant plus dans sa gamme de produits, TELEFUNKEN a cherché à le remplacer par un microphone de calibre égal et a engagé AKG de Vienne, en Autriche, pour développer une nouvelle série de microphones pour sa gamme de produits. AKG a été fondée en 1947 et a sorti le célèbre C12 en 1953, ainsi que plusieurs autres microphones notables au cours de cette période. Le microphone C12 est doté de la capsule CK12 conçue par AKG, un américain fait Tube à vide 6072A et transformateur de sortie T14 à enroulement personnalisé. Le système a été conçu avec une boîte de sélection de diagramme polaire à distance avec neuf options de diagrammes différents. On estime qu'environ 2,500 12 microphones AKG C12 ont été fabriqués. Le C251 est devenu la base de l'un des nouveaux microphones conçus pour TELEFUNKEN : l'ELA M 1959, sorti en XNUMX.  

Le circuit de l'ELA M 251 était basé sur la même capsule CK12 et le même transformateur T14 que le C12 et comporte deux variantes de tube à vide différentes. L'ELA M 250/251 (sans suffixe) utilise le tube à vide TELEFUNKEN AC701k, tandis que l'ELA M 250E/251E utilise le tube à vide 6072A, le même que dans le C12. La désignation « E » implique qu'il était destiné à l'exportation en dehors de l'Allemagne.  

L'ELA M 250/250E propose deux options de diagramme polaire : cardioïde et omnidirectionnel. À peu près à la même époque, Neumann a présenté le U48. L'U48 a la même conception que l'U47, mais présente des diagrammes polaires cardioïde et figure 8, tandis que l'U47 avait des diagrammes cardioïde et omnidirectionnel. L'ELA M 251/251E était présente les trois modèles : Cardioïde, Omnidirectionnel et Figure-8. 

Bien qu'il n'ait été produit que de 1959 à 1962, le TELEFUNKEN ELA M 251 est considéré comme l'un des meilleurs microphones jamais créés. Alors que de nombreux autres microphones ont été distribués et conçus par TELEFUNKEN, les U47 et ELA M 251 restent leurs contributions les plus célèbres au monde de l'enregistrement. Associés aux microphones, les tubes à vide TELEFUNKEN étaient considérés comme faisant partie de la plus haute qualité jamais fabriquée et de nombreuses variantes sont aujourd'hui très recherchées. TELEFUNKEN a connu un certain nombre de changements de propriété et d'itérations d'entreprise, et a finalement cessé toute production ou tout nouveau développement en 1985. 

Au cours des quatre décennies pendant lesquelles l'ELA M 251 n'était pas en production, il a acquis le statut légendaire de l'un des meilleurs microphones de tous les temps. La combinaison de sa quantité de production d'origine limitée et de sa fragilité a conduit les unités en bon état de fonctionnement à devenir de plus en plus rares et exponentiellement plus précieuses. Pour illustrer cela, le Wall Street Journal a écrit un article dans les années 1990, citant l'ELA M 251 original comme étant l'un des meilleurs placements globaux du 21e siècle. Comme pour tout appareil électronique vintage, certaines pièces ont commencé à tomber en panne sur ces unités d'origine, rendant certaines d'entre elles inutilisables. Voyant le potentiel et le besoin de ce microphone, TELEFUNKEN renaît. 

TELEFUNKEN Elektroakustik de South Windsor, CT, USA a été constituée en 2001 par le désir de refaire des pièces de restauration pour que ces instruments d'enregistrement emblématiques continuent de fonctionner. Cette passion est devenue l'objectif ambitieux de recréer l'ELA M 251 dans toute sa splendeur d'origine, à la fois sonore et structurelle. L'ELA M 251 a été relancé et réédité dans le monde de l'enregistrement en 2002 et les microphones U47 et C12 ont emboîté le pas et sont sortis en 2004. 

Le U47, le C12 et l'ELA M 251E et leurs variantes constituent la gamme de produits TELEFUNKEN Elektroakustik Diamond Series. Toutes les pièces de ces produits ont été rétro-conçues et recréées exactement selon les originaux afin de fabriquer de nouveaux modèles et de fournir des pièces de restauration pour les modèles vintage. La grande majorité des pièces sont usinées en Amérique où TELEFUNKEN Elektroakustik est situé, et chaque système de microphone est fabriqué et assemblé à la main à South Windsor, Connecticut, États-Unis.  

Le rêve de TELEFUNKEN Elektroakustik reste de préserver ces microphones emblématiques et leur histoire, tout en développant une nouvelle technologie de microphone qui perpétue la tradition des instruments d'enregistrement haute fidélité qui profitent au monde de l'enregistrement et du spectacle.